mercredi 18 novembre 2009

Texas : exécution de Reginald Blanton

Un jeune homme de 28 ans, Reginald Blanton, a été exécuté hier soir par injection mortelle au Texas pour un meurtre en 2000 dont il s'est dit innocent jusqu'à la dernière minute, selon les autorités pénitentiaires de l'Etat.

Blanton a été déclaré mort à 18h23 locales, 19 minutes après le début de l'injection, ont précisé les autorités pénitentiaires.

"Carlos était mon ami, je ne l'ai pas tué, ce qui m'arrive maintenant est une injustice", a-t-il déclaré avant de mourir. "Ils [pratiquent] une injection mortelle dont l'Association vétérinaire américaine ne voudrait pas pour les chiens", a-t-il ajouté.

D'après le ministère de la Justice texan, le jeune homme a été dénoncé en avril 2000 par la petite amie de son frère jumeau, Robert Blanton. Interpellée par la police après une bagarre avec Robert Blanton, celle-ci a affirmé que les deux frères s'étaient rendus chez Carlos Garza, 22 ans, quelques jours plus tôt, alors qu'elle les attendait dans la voiture, et qu'elle avait entendu des coups de feu.

Robert a ensuite affirmé à sa petite amie que c'était son frère Reginald qui avait tiré deux fois dans la tête de la victime avant qu'ils ne quittent l'appartement avec des bijoux d'une valeur de 79 dollars.

Seize mois plus tard, Reginald Blanton, alors âgé de 21 ans, a été déclaré coupable et condamné à mort par un jury populaire.

Dans un communiqué en juillet, l'association "Campagne pour en finir avec la peine capitale" avait protesté contre la mise à mort annoncée de Reginald Blanton, insistant sur le fait qu'"aucune preuve matérielle" ne venait soutenir sa culpabilité.

L'association rappelait en outre que le jeune condamné faisait partie des membres fondateurs du mouvement Drive qui réunit des détenus du couloirs de la mort pour protester contre leurs très pénibles conditions de détention.

Reginald Blanton est le 19e homme exécuté en 2009 par le Texas, Etat du sud des Etats-Unis qui détient tous les records en la matière, et le 42e dans tout le pays.

Source: AFP, 28 octobre 2009

Aucun commentaire: