samedi 10 septembre 2011

Rick Perry , gouverneur du Texas, 234 exécutions ( Lemonde.fr)

Rick Perry et ses 234 exécutions

Le fait que le "score" de Rick Perry au Texas -234 exécutions depuis qu'il a succédé à George Bush comme gouverneur de l'Etat en décembre 2000- ait été chaudement applaudi pendant le dernier débat des présidentiables républicains, en a choqué quelques uns.
Dont Anthony Graves, l'un des 12 condamnés à mort innocentés au Texas depuis 1973, dont cinq sous Rick Perry. "Comment peut-on applaudir la mort", s'est-il interrogé lors d'une conférence de presse:
Anthony Graves n'avait pas regardé le débat du 7 septembre en Californie mais il a lu le compte-rendu dans les journaux le lendemain.
Alors que Brian Williams, le présentateur de NBC, posait la question, classique, de la peine de mort au Texas, Etat qui représente 40 % des exécutions aux Etats-Unis  (473 exécutions depuis 1976), des applaudissements nourris ont éclaté dans le public. Brian Williams a alors demandé à Rick Perry comment il interprétait cette "dynamique". "Americans understand justice", a répondu le candidat.
Anthony Graves a été libéré en 2010 après 18 ans en prison dont 12 dans les couloirs de la mort. Certains, comme Rick Perry, estiment que son cas montre que le système fonctionne, mais il a tendance à penser plutôt l'inverse. D'autant que le doute existe sur les exécutions d'innocents, dans deux cas au moins.
L'ancien condamné a été d'autant plus étonné de la réponse de Rick Perry que le gouverneur avait soutenu sa demande de compensation, après sa libération. L'assemblée du Texas lui a accordé 1 million de dollars de dédommagements.
Pour son premier débat, Rick Perry était manifestement venu avec quelques gros bras, et il avait décidé de ne pas se laisser intimider ("stick to his gunS"). Il a laissé passer l'occasion d'une réponse un tout petit peu plus nuancée. Depuis 1999, la peine de mort a reculé de plus de la moitié aux Etats-Unis, de même que les condamnations à mort.
Même au Texas, le nombre de condamnations a reculé de 80 % par rapport à 1999. Une peine de substitution ("life without parole") a été introduite en 2005.

Lire l'extrait du débat entre Brian Williams et Rick Perry :
WILLIAMS: Governor Perry, a question about Texas. Your state has executed 234 death row inmates, more than any other governor in modern times. Have you...
(APPLAUSE)
Have you struggled to sleep at night with the idea that any one of those might have been innocent?
PERRY: No, sir. I've never struggled with that at all. The state of Texas has a very thoughtful, a very clear process in place of which -- when someone commits the most heinous of crimes against our citizens, they get a fair hearing, they go through an appellate process, they go up to the Supreme Court of the United States, if that's required.
But in the state of Texas, if you come into our state and you kill one of our children, you kill a police officer, you're involved with another crime and you kill one of our citizens, you will face the ultimate justice in the state of Texas, and that is, you will be executed.
WILLIAMS: What do you make of...
(APPLAUSE)
What do you make of that dynamic that just happened here, the mention of the execution of 234 people drew applause?
PERRY: I think Americans understand justice. I think Americans are clearly, in the vast majority of -- of cases, supportive of capital punishment. When you have committed heinous crimes against our citizens -- and it's a state-by-state issue, but in the state of Texas, our citizens have made that decision, and they made it clear, and they don't want you to commit those crimes against our citizens. And if you do, you will face the ultimate justice.

Aucun commentaire: