vendredi 25 juin 2010

Du nouveau dans l'affaire Troy Davis

Du nouveau dans l'affaire Troy Davis


Quatre personnes qui avaient témoigné contre Troy Davis à son procès en 1991 ont affirmé vendredi ( note:le 18) qu'aucun de leur témoignage si important contre lui n'était exact.
Les témoins dont le précédent témoignage avait aidé à envoyer Troy dans le couloir de la mort pour le meurtre d'un policier de Savannah qui n'était pas en service, Mark Allen MacPhail, ont affirmé qu'ils avaient été poussés par les autorités pour désigner Davis.
Durant le procès de 1991, Antoine Williams avait assuré avoir vu Davis tirer et tuer Mac Phail tard, une nuit d'été, sur le parking d'un Burger King. Mais mercredi, Williams a dit qu'il était trop traumatisé pour voir qui avait réellement fait feu.
«  J'étais dans ma voiture, je bougeais et je n'ai jeté qu'un coup d'oeil...dit Williams, premier témoin appelé par les avocats de Davis. Il a ajouté qu'il n'avait pas vraiment vu les tirs parce que les vitres de sa voiture étaient teintes . Williams a ajouté qu'il avait témoigné contre Davis au procès parce que l'accusation lui avait demandé d'identifier Davis comme un des tireurs. « J'étais effrayé », affirma-t-il.
Ce témoignage a surgi au premier jour d'une audience extraordinaire ordonnée en août dernier par la Cour Suprême. La haute Cour a demandé alors à un juge d'organiser une audience , d'entendre les témoignages et de décider si les nouveaux faits amenés par Davis «  établissaient clairement » son innocence....
Un autre témoin, Kevin mc Queen, avait témoigné au procès que Davis lui avait dit avoir tiré et tué mc Phail. Mercredi dernier, il a dit que cela n'avait jamais eu lieu. « Tout cela est faux » a dit mc Queen « il ne m'a jamais rien dit qui ressemble à ça...Il ne m'a jamais avoué avoir tiré sur quelqu'un; »
Quand Philip Horton, un des avocats de Davis lui a demandé ce qu'il avait à gagner à témoigner ainsi à Savannah, Mc Queen a répondu «  la tranquillité d'esprit; »
Jeffrey Sapp, un autre témoin à charge lors du procès , qui avait dit que Davis lui avait avoué avoir tiré et tué Mac Phail, a déclaré que cela était faux.
Sapp, un ami d'enfance de Davis , a dit que la police lui avait dit ce qu'il devait dire. Il a ajouté qu'à cette époque là, il était un délinquant et qu'il avait eu peur d'avoir des charges retenues contre lui s'il n'avait pas obéi.
«  J'étais si effrayé que je leur ai dit ce qu'ils voulaient entendre » a -t-il avoué. Il a repris que les policiers lui avaient dit: « dis juste que Troy te l'a dit. Dis juste ça. »
Darrell Collins qui était sue les lieux de la fusillade avec Davis la nuit du meurtre de Mc Phail a aussi avoué que presque tout son témoignage au procès était faux.
Les avocats de l'Etat, Beth Attaway Burton et Susan Boleyn ont mis en doute le nouveau témoignage de chaque témoin avec un examen serré. Ils ont pointé des inconsistances dans leurs propos et ont poussé Mc Queen, Sapp et Collins à reconnaître qu'ils avaient déjà été condamnés.
Le bureau du procureur général va appeler plusieurs policiers et des témoins à charge quand les avocats de Davis auront fini d'appeler leurs propres témoins. Les procureurs de Savannah et les avocats de l'Etat ont répété que Davis était un tueur de policier et qu'il y avait des preuves en nombre suffisant pour être sûr qu'il avait tué mc Phail au delà de tout doute raisonnable. Ils ont aussi dit que cinq cours différentes et le Bureau des Grâces de Georgie avait rejeté les demandes de Davis.
Mais les avocats de Davis dont l'exécution a été reportée trois fois ont répliqué qu'un certain nombre de témoins clés qui avaient affirmé avoir vu Davis tirer et tuer Mac Phail s'étaient rétractés. D 'autres qui avaient assuré que Davis leur avait avoué avoir tué mc Phail, avaient aussi changé leur dire, déclarant que leurs témoignages étaient des faux.

Source: Atlanta Journal Constitution, 24 Juin 2010.

Aucun commentaire: