mercredi 7 juillet 2010

Alerte pour Rickey Lynn Lewis/ Texas

Les avocats de Rickey Lynn Lewis, John Wright et James Volberding, lancent une enquête pour prouver la réalité de son retard mental qui est contesté par l’accusation.

Mais cette enquête a un coût, à la charge de la défense. C’est pourquoi, John Wright nous a adressé ce message :
« If we could raise $2,500.00 to start a fetal alcohol investigation, that might help Rickey.”
Bien entendu, nous ne pouvons que répondre positivement à cette demande qui contient l’ultime espoir de sauver Rickey Lynn Lewis.

Nous ne pouvons pas connaître la dépense finale engagée par cette enquête, mais il faut la lancer en espérant
que le juge entendra les arguments scientifiques et les témoignages recueillis…
Plus que jamais Rickey Lynn a besoin de notre solidarité à tous
Merci d’adresser les dons, même minimes, au trésorier de l’Association LPJ-LR :
M Bernard Dumons, 2 rue de l’herbe d’amour, 34070, Montpellier


1-Rappels

L'affaire
En septembre 1990, 3 ou 4 personnes ont pénétré dans la maison de George Newman à Tyler, Texas. Lors de l'agression, George Newman a été tué, sa compagne Connie Hilton violée, et la voiture des victimes volée. Trois jours plus tard, se basant sur les déclarations d'un trafiquant de drogue, la police a arrêté Rickey-Lynn Lewis. Il a été condamné à mort en 1994, sa peine s’est vue confirmée en nouvelle audience en 1997.

Les incohérences, injustices, zones d'ombre de la procédure :
Lors de son arrestation Rickey-Lynn n'a pas pu être assisté d'un avocat comme la loi l'y autorise. Ses avocats commis d'office ont changé plusieurs fois et, mal préparés, ne l'ont jamais défendu pleinement et efficacement. Les experts ont établi que d'après l'angle de tir du coup fatal à George Newman, le meurtrier devait mesurer au moins 1m78. Rickey-Lynn mesure seulement 1 m60. Les précisions données lors du procès de 1997 ne correspondent pas à Rickey-Lynn, pour ce qui est de la taille, de la coiffure, de la forme du visage et du prénom,
Les avocats commis d’office n’ont pas résisté à la machine judiciaire texane.

2- Actions entreprises par son comité de soutien


Lutte Pour la Justice Languedoc-Roussillon, avec l'aide d'un collectif d'associations et le groupe « Têtes Raides », a organisé en point d'orgue un grand concert réunissant de nombreux artistes. Les bénéfices de la semaine ont permis de financer la contre-enquête sur le handicap mental de Rickey Lynn effectuée par Lisa Milstein.
Mike Charlton, qui fut un des avocats d’Odell Barns, a été chargé par l’association Lutte pour la justice Languedoc-Roussillon, de tenter de sauver Rickey Lynn Lewis en arguant du décret de la Cour Suprême (2002) qui interdit d’exécuter les handicapés mentaux. Sa démarche a permis d’obtenir un sursis quelques jours avant le 7 août 2003, date programmée pour la mise à mort par injection létale

L'association effectue également tout au long de l'année des débats autour du thème de la peine de mort et du cas de Rickey Lynn Lewis, homme de 43 ans, pauvre, noir, handicapé
mental, enfermé dans le couloir de la mort du Texas pour un crime qu’il n’a pas commis.

3- Les procédures en cours

Concernant la réalité du handicap mental, l'enquête de Lisa Milstein sur l’enfance de Rickey passée dans des établissements spécialisés, les témoignages qu'elle a recueillis ainsi que l'évaluation du niveau mental par un expert, ont permis de constituer un dossier complet.
Mais le 15- 02 -2005, le tribunal de Tyler a estimé que Rickey Lynn Lewis est, certes, retardé mental mais pas au point de voir sa peine commuée en prison à vie.
L’expert de l’accusation a évalué son quotient intellectuel à 79 (contre 59 pour l’expert de la défense). Neuf points de plus que le seuil de 70 fixé par le décret de la Cour suprême.
Bien entendu, notre avocat, John Wright qui a succédé à Mike Charlton, a fait appel de cette décision et déposé ses conclusions fin septembre 2006.
Notre appel a été reçu et la question du handicap mental de Rickey Lynn sera à nouveau examinée par une nouvelle instance – le Cinquième Circuit à la Nouvelle Orléans.
Le premier avril 2008, trois juges de la Cour du 5°me circuit ont proposé le rejet de l'appel de notre avocat John Wright contre le jugement du tribunal de Tyler.
John Wright a plaidé le 21 mai et nous a adressé le message suivant :
Cautious optimism. The judges were listening and interested.( l'avocat plutôt optimiste dit que les juges ont écouté et ont été intéressés!!)
Et le 15 août 2008 :
I am hoping for a good result for Rickey. Keep the faith. «  j'espère un bon résultat pour Rickey. Gardons confiance »
La Cour du 5° Circuit a décidé le renvoi à une cour inférieure (Cour d'état du Texas) le dossier de Rickey Lynn Lewis, accordant à la Défense que le refus d'entendre les arguments de Rickey Lynn Lewis contre l'expertise psychologique de l'accusation n'était pas justifié.

Année 2009 et jusqu’à ce jour, 28 avril 2010 : pas de réponse de la Cour du Texas.
Les conditions de détention sont toujours aussi dures. Le moral de Rickey Lynn Lewis qui voit partir régulièrement des co-détenus vers la mort, n’est pas bon. Il apparaît usé par cette détention qui dépasse les capacités de résistance ordinaire, par la maladie (asthme, infections de sinus à répétition, douleurs du poignet et de l’épaule, troubles oculaires) et par
l’épuisement physique et moral.
Le message reçu de son avocat James W. Volberding est explicite :
“Thank you for writing about Rickey. Merci d'écrire à Rickey!

Pour lui écrire vous aussi: Rickey L Lewis999097
Polunsky Unit D R
3872 FM 350 South
Livingston Texas 77351

Aucun commentaire: