mardi 4 octobre 2011

"30 ans après l’abolition de la peine de mort en France, le combat contre la peine de mort ne doit pas se relâcher, ni en France ni dans le monde."

Michel Taube, éditeur de www.opinion-internationale.com et fondateur de l’ONG Ensemble contre la peine de mort, publie le communiqué de presse suivant  :

« 30 ans après son abolition sous Robert Badinter et François Mitterrand, le combat contre la peine de mort doit prendre un nouveau virage, autant politique que pédagogique. Pour comprendre l’histoire de la peine de mort et sensibiliser les jeunes générations, nous publions l’Anthologie complète de l’abolition : plus de 200 textes, célèbres ou oubliés, de l’Antiquité à nos jours. Une œuvre pour l’histoire. Nous demandons aussi l’instauration d’une Journée nationale pour l’abolition universelle de la peine de mort. »

« Il y a trente ans, la France abolissait la peine de mort. Trente ans plus tard, au moment même où il quitte la vie politique, nous tenons à rendre hommage à l’action déterminante de Robert Badinter : avec lui, c’est toute une génération d’avocats comme François Binet ou feu Philippe Lemaire, d’hommes publics comme François-Régis Hutin, patron de Ouest France, de politiques comme François Mitterrand mais aussi Jacques Chirac, qui ont légué aux jeunes générations une justice pénale qui, enfin, ne coupe plus un homme en deux.»

« Depuis l’an 2000, soutenu par Robert Badinter, nous avons tâché de renouveler le combat abolitionniste en fondant l’ONG Ensemble contre la peine de mort, en organisant 3 Congrès mondiaux, en impulsant une Coalition mondiale et l’instauration, le 10 octobre de chaque année, d’une Journée mondiale contre la peine de mort.»

« Mais aujourd’hui, il faut aller plus loin… Si l’abolition de la peine de mort est inscrite dans la loi depuis 1981 et la Constitution depuis 2007, le combat continue en France et dans le monde.»

En France : un combat politique et pédagogique

- « En France, nous tenons à dénoncer le programme du Front National qui demande le rétablissement de la peine de mort. A celles et ceux qui croient que Marine Le Pen a modernisé et modéré son programme, nous rappelons que si la nouvelle présidente du Front national était élue présidente de la République, c’est certainement la première mesure qu’elle souhaiterait imposer. En vue de la prochaine élection présidentielle, nous demandons à tous les candidats de rappeler leur ferme opposition à la peine de mort et leur attachement à une justice pénale qui sera d’autant plus efficace qu’elle restera humaine et mesurée.»

- « La consolidation de l’abolition, gagnée il y a 30 ans par nos aînés, se joue aussi désormais sur le terrain pédagogique. Nous demandons à l’Assemblée nationale française de voter la proposition de loi, déjà votée par le Sénat en 2002, et oubliée entre temps, instaurant une Journée nationale pour l’abolition universelle de la peine de mort : »


Cette Journée permettra chaque année de sensibiliser les jeunes générations, de rappeler l’histoire de la peine de mort et les circonstances de son abolition, meilleur moyen d’inscrire dans les cœurs et les raisons de chaque citoyen une loi voulue initialement par seulement quelques hommes politiques courageux.

- « Toujours sur le plan pédagogique, pour l’histoire comme pour l’avenir, nous publions l’Anthologie complète de la peine de mort : avec l’historienne Armelle Cazeaud, nous avons réuni plus de 200 textes, de l’Antiquité à nos jours, célèbres ou oubliés, romans, discours, chansons ou poèmes, qui retracent les débats et les arguments qui ont maintenu la peine capitale pendant des siècles, conduit, principalement au XVIIIème et au XIXème siècle, à la déligitimer, puis, au XXème siècle, à l’accélération du nombre de pays abolitionnistes. Le tome 1 paraît en octobre. Les tomes 2 et 3 sortiront en décembre 2011 et février 2012.»

« Cet ouvrage, mieux que tout autre, permet de mesurer le long chemin, intellectuel et politique, parcouru pour en arriver en 1981 à l’abolition en France. Il est aussi un outil ouvert et dialogique de pédagogie pour les enseignants.»

« L’abolition de la peine de mort doit être enseignée et débattue pour la consolider durablement.

• Dans le monde :

Robert Badinter
« Alors que de nombreux pays ont aboli la peine de mort dans les années 80 à 2000, le mouvement semble marquer le pas. Il est indispensable de ne plus se contenter de marteler un discours « droits-de-l’hommiste » et d’aller au devant des pays pro - peine de mort pour ouvrir le débat avec eux, sur les plans religieux et pénal, si l’on veut voir de nouveaux pays, et de grands pays, en finir avec une justice qui tue.»

« L’Union européenne et la France doivent réviser leur stratégie de lutte contre la peine de mort dans le monde à l’aune de récents événements : l’exécution de Troy Davis aux Etats-Unis, le regain de mises à mort en Iran, le Printemps arabe qui pourrait conduire enfin un ou deux pays arabo-musulmans (la Tunisie ? Le Maroc ?) à abolir prochainement la peine capitale.»

« Voilà les propositions que nous faisons pour rendre utile cette commémoration des 30 ans de l’abolition de la peine de mort en France.»

Contact presse : Michel Taube - taube.michel@gmail.com

Release date: October 4, 2011 - Post réalisé en collaboration avec Death Penalty News

View English translation of this article (via Google)




Related articles:
Oct 11, 2010
In an interview to be aired this week on French television, former French President Valéry Giscard d'Estaing, 84, says that he has "no regrets" for allowing the execution of Christian Ranucci in 1976. ...
Mar 24, 2010
An obsessive commitment which seized her in adolescence, in 1976 precisely, when she discovered on television the portrait of Christian Ranucci, sentenced to death and guillotined during the presidency of Valéry Giscard d'Estaing. ...
Mar 19, 2011
Valéry Giscard d'Estaing et son Ministre de la Justice Alain Peyrefitte y étaient défavorables mais se refusaient à l'abolir dans les circonstances de l'époque faites d'insécurité. Une fois n'était pas coutume, François Mitterrand...

Aucun commentaire: