mercredi 15 mai 2019

Livre "La machine à tuer" de Colette Berthès en libre accès

http://www.lagbd.org/index.php/Ouvrage_int%C3%A9gral_:_%22La_machine_%C3%A0_tuer%22_(usa)


La Machine à tuer se lit comme un roman policier. Un crime horrible, un petit délinquant afro-américain sorti d’un ghetto texan - qui se dit innocent -, des policiers pas très nets, un procureur acharné qui veut être réélu et des avocats commis d’office. Le verdict : la mort. Mais ce n’est pas un roman, c’est la réalité.
Pendant quatre ans, l’association « Lutte pour la Justice » s’est battue aux côtés d’Odell Barnes, soutenue par nombre d’amis et par une solide équipe de défense au Texas, jusqu’à son exécution, le 1er mars 2000.
A travers son histoire, c’est le parcours banal de tous les condamnés à mort des Etats-Unis qui est raconté ici. La justice nord-américaine y est dévoilée : système compliqué qui exige des avocats très pointus ; système onéreux où classe sociale et richesse sont plus importantes que culpabilité ou innocence ; système faussé où juges, procureurs et policiers restent dépendants du politique.
L’histoire est toujours actuelle malgré de nouvelles lois, le progrès des tests ADN et l’action militante des Projets Innocence. Moins de condamnations à mort, mais plus de condamnations incompressibles à vie.
Et ce sont toujours les mêmes, les pauvres, qui en sont les victimes.
Préface de Philip Wischkaemper, avocat pénaliste texan. Postface de James Edmond McWilliams, condamné à mort en Alabama.
Colette Berthès partage sa vie entre Bas-Quercy et Moyen-Orient. Fondatrice de l’association «Lutte pour la Justice» (Aujourd'hui LPJ SAVE) contre la peine de mort aux USA.
 http://www.lagbd.org/images/5/50/MATlivre.pdf

Aucun commentaire: