mercredi 9 décembre 2009

Ohio: la première exécution par injection simple a eu lieu

Kenneth Biros (ci-contre) , un homme reconnu coupable d'un meurtre survenu en 1991, a été exécuté le mardi 8 décembre 2009 dans l'État de l'Ohio.
Le condamné a été déclaré mort à 11h47 à la prison de Lucasville.
Ce qui rend cette exécution spéciale, c'est qu'elle a été réalisée grâce à la technique d'injection simple, et non triple. Kenneth Biros, 51 ans, est donc devenu le premier prisonnier des États-Unis condamné à la peine de mort à être exécuté selon ce protocole, qui est à l'origine d'un débat éthique chez nos voisins du sud.
En effet, l'Ohio a été le premier État américain à adopter cette nouvelle méthode, qui consiste à utiliser une seule injection d'un anesthésiant dans les veines. Si cette méthode ne fonctionne pas, le protocole de l'Ohio prévoit l'injection de deux drogues, un sédatif et un antidouleur, par injection intramusculaire. Les nouvelles règles prévoient que cette étape peut être répétée à trois reprises.

Le recours à ce nouveau procédé en Ohio fait suite à l'échec d'une exécution en septembre dans cet État. L'exécution avait été suspendue après que l'équipe d'exécution ait mis deux heures à tenter de procéder, en piquant le condamné Romell Broom à 18 reprises sans trouver une veine. Le condamné avait alors fait appel de sa mise à mort.

Le débat provient du fait que les pourfendeurs de la nouvelle méthode, ainsi que certains spécialistes, estiment que celle-ci prend le double du temps à faire effet sur la personne injectée. Avec la méthode des trois injections, le condamné décède au bout de sept minutes, alors qu'avec ce nouveau protocole, le processus peut prendre jusqu'à 15 minutes.
Les critiques affirment aussi qu'il s'agit purement et simplement d'expérimentation sur les humains.
Plusieurs autres États qui permettent la peine de mort envisagent d'utiliser la méthode de l'injection simple. Cependant, des États comme la Floride, le Kentucky, le Texas et la Virginie ont déjà exclu cette possibilité et vont continuer d'utiliser la méthode d'injections multiples. 36 États américains pratiquent la peine de mort.
Kenneth Biros avait été condamné à la peine de mort en 1991 pour le meurtre d'une jeune femme de 22 ans. Il avait démembré celle-ci et avait disséminé les parties de son corps en Ohio et en Pennsylvanie. En savoir plus.

Sources: New York Times, CNN, Radio-Canada, La Presse, 9 décembre 2009

Aucun commentaire: