Odell Barnes Jr.

L'association Lutte Pour la Justice (LPJ) a été créée en 1999 pour soutenir Odell Barnes Jr., jeune afro-américain condamné à mort en 1991 à Huntsville (Texas) pour un crime qu'il n'avait pas commis et exécuté le 1er mars 2000 à l'aube de ses 32 ans. En sa mémoire et à sa demande, l'association se consacre à la lutte pour l'abolition de la peine de mort aux Etats-Unis et en particulier au Texas. (voir article "Livre "La machine à tuer" de Colette Berthès en libre accès" )

mercredi 18 novembre 2020

Souvenir de Bill Pelke et de son engagement contre la peine de mort

 

L'histoire de Bill est celle d'un homme ordinaire, dans la vie duquel est événement horrible a provoqué un grand changement, pour lui et pour tout le mouvement contre la peine de mort. Dans un premier temps, Bill avait jugé positivement la condamnation à mort de la jeune femme qui avait tué sa grand-mère, mais un an plus tard, il changea radicalement d'idée, devenant même l'un des activistes majeurs de la lutte contre la peine capitale dans le monde.

Paula Cooper, adolescente de quinze ans ayant des problèmes de drogue et d'alcool, avec trois amies, en mai 1985, se rendit au domicile de Ruth Pelke, dame âgée, catéchiste, qui les accueillit, pensant pouvoir ainsi leur raconter la bible. Mais les jeunes cherchaient de l'argent: elles la tuèrent en lui tirant dessus et s'enfuyèrent avec dix dollars, la laissant par terre, morte. Lors du procès, un an plus tard, Paula, considérée comme la leader du groupe, fut condamnée à mort, malgré son jeune âge. Bill raconte: «Je pensai d'abord que c'était une décision juste: personne ne me rendrait désormais cet ange qu'était ma grand-mère, c'était donc la juste peine. Mais le 2 novembre de la même année, Dieu me toucha le coeur. Je compris que ma grand-mère n'aurait jamais supporté qu'une jeune soit tuée. Je me rappelai alors les paroles de Jésus: “pardonnez et vous serez pardonnés”. A partir de ce moment-là commença ma lutte contre la peine de mort dans le monde, à partir justement de Paula, avec laquelle je commençai une correspondance épistolaire et que je rencontrai ensuite dans les couloirs de la mort. Naquit ensuite un fort mouvement d'opinion publique, quand tous apprirent que moi, neveu de Ruth, j'étais contre la peine de mort de la jeune femme». 

Grâce à l'engagement de Bill Pelke naquit en effet "Journey of hope", un mouvement de réconciliation entre les parents des victimes et les condamnés.

Voir les photos et continuer à lire sur le site "No death penalty"  (en anglais)

 

https://www.santegidio.org/pageID/30284/langID/fr/itemID/39136/Souvenir-de-Bill-Pelke-et-de-son-engagement-contre-la-peine-de-mort.html 

 

 

Aucun commentaire: