Odell Barnes Jr.

L'association Lutte Pour la Justice (LPJ) a été créée en 1999 pour soutenir Odell Barnes Jr., jeune afro-américain condamné à mort en 1991 à Huntsville (Texas) pour un crime qu'il n'avait pas commis et exécuté le 1er mars 2000 à l'aube de ses 32 ans. En sa mémoire et à sa demande, l'association se consacre à la lutte pour l'abolition de la peine de mort aux Etats-Unis et en particulier au Texas. (voir article "Livre "La machine à tuer" de Colette Berthès en libre accès" )

lundi 23 novembre 2020

Trump, Biden … et la peine de mort aux Etats-Unis

 

En pleine campagne électorale (juillet 2020), après 16 ans d’interruption, Donald Trump a donné le feu vert à la reprise des exécutions au plan fédéral. Huit condamnés à mort ont été exécutés (contre 3 au cours des 45 dernières années) et plusieurs exécutions sont programmées en décembre et janvier alors que depuis le début de la pandémie la quasi-totalité des Etats américains rétentionnistes les a suspendues. A l’annonce de ces funestes décisions, Kamala Harris (aujourd’hui élue vice-présidente) avait déclaré « Nous avons besoin d’un moratoire national sur la peine de mort, pas d’une résurrection ». De son côté, la candidat Jo Biden (aujourd’hui élu) avait repris à son compte la déclaration de sa colistière, sénatrice californienne, en se prononçant pour l’abolition de la peine de mort au niveau fédéral. Espérons qu’ils tiendront promesse.

Selon le centre officiel d’information américain sur la peine de mort, il y a une soixantaine de condamnés à mort au niveau fédéral et plus de 2.600 répartis dans une trentaine d’États. Rappelons que le Président des Etats-Unis a le pouvoir de gracier les seuls condamnés au plan fédéral. Dans les Etats, ce sont les Gouverneurs qui disposent de ce droit.

http://mumiabujamal.com/v2/category/actualite/

Aucun commentaire: